Juppé a parlé ! Non, pas lors du procès Chirac qu’il a subtilement esquivé en se rendant en Libye avec Sarkozy. Technique utilisée à plusieurs reprises par le talentueux Berlusconi. Vous apprécierez le savoir faire commun de nos deux « affranchis » des possibilités d’une justice bien complaisante à leur égard.

Bref, on attendait que Juppé se mette a table. On est déçu !

Alors il a dit quoi Juppé ? Pas grand chose en fait, il s’est indigné à la table du CFR (Concil of foreign relations) (bien connu des conspirationnistes) sur « le silence inacceptable » du Conseil de sécurité de l'ONU face à ce qu'il a qualifié de "crimes contre l'humanité" commis en Syrie.

De l’indignation sélective en quelque sorte. On aimerait le voir aussi remonté pour la cause de la résistance palestinienne et pour faire appliquer les résolutions de l’ONU qui ont toujours été bafouées par Israël avec la complicité des USA. Qui ne sont d’ailleurs pas les derniers en terme de crime contre l’humanité. N’est ce pas monsieur Bush ! N’est ce pas monsieur Ratzinger heu non Kissinger, Ratzinger c’est encore autre chose… Ou encore s’indigner sur la famine de la corne de l’Afrique qui aurait pu être évité et qui est inacceptable surtout à notre époque. Ou encore sur le rôle de la France et le soutien apporté par celle-ci a l’UCK au Kosovo. Pourquoi dans cette affaire la France refuse l’ouverture d’une enquête sur le trafic d’organes ? Quelle est la position de la France sur les enfants soldats au Tchad ou nous entretenons les meilleurs rapports avec le président Idriss Ebré ? Le caractère non démocratique de la construction européenne… Mais sur ces sujets, rien. En revanche, Israël qui n’a pas signé les traités de désarmement nucléaire est associé au projet du Cern (Centre européen de recherche nucléaire). On leur achète de coûteux drones tout en enrichissant encore un peu plus Dassault, partenaire du projet…

Mais revenons brièvement au procès Chirac. Autre absence regrettable à ce procès en plus de sa personne, la mémoire du principal intéressé, qui pourtant à propos des faits rapportés par Bourgi se souvient qu’il n’a pas trempé là-dedans ! Se remémore-t-il par ailleurs ce qu’il a pu faire des meubles de l’Elysée qui ont disparu sous son règne comme le signalait la Cour des comptes dans un rapport récent passé presque inaperçu ? Mystère personne semble-t-il ne lui a posé la question !

Absente aussi à ce procès, la justice qui semble t’il a du se lasser d’attendre que cesse l’impunité qui accompagne comme un pousse au crime la fonction présidentielle. C’est long vingt ans ! Dans cet univers, la comparution immédiate est absente… A moins que le fait que l’UMP ait mis la main à la poche pour payer la mairie de Paris afin que celle-ci retire sa plainte soit jugée suffisant... Ne me demandez pas comment c’est possible. Ça l’est. On peut payer la victime d’un délit et ce faisant explicitement reconnaître sa culpabilité et se voir blanchi par la justice voire même ne pas être finalement poursuivi ! N’y voyez surtout pas de la corruption ! La pratique est courante. Pas plus tard que cette semaine c’est une banque, le Crédit Suisse qui avait recourt au procédé en Allemagne. Idem pour JP Morgan qui mit la main à la poche pour échapper à des poursuites.

Pourtant les faits sont graves. Ces personnages publics qui s’agitent derrière le voile du secret défense et autres artifices qu’ils se fabriquent sur mesure, sont censés être nos représentants et veillez à l’intérêt et au bien être de tous et non pas uniquement à celui de leurs petits camarades de jeux. Tout ceci devrait nous amener à repenser profondément le rôle des institutions, de l’état, qui n’est pour l’heure que le serviteur de la classe dirigeante.

Vous noterez que la « gauche », complice, a accepté l’arrangement de l’UMP. Il ne faudrait pas créer un précédent avec la condamnation d’un président, ce qui serait préjudiciable à tout ce joli petit monde qui tire profit de cet avantageux système (pour eux) ! Sur ces sujets graves (toujours pour eux) l’umps est unie! Et grâce aux mesures de Sarkozy pour accroître le secret défense ainsi que l’immunité présidentielle il est clair que l’opacité et l’impunité va encore être amplifiée. A ce sujet nous avons un système particulièrement confortable pour nos parlementaires qui sont bien mieux lotis que leurs voisins européens… Et encore on a échappé à la suppression des juges d’instructions ainsi qu’à la dépénalisation du droit des affaires qui étaient dans les cartons. Ce si cher secret défense dont le principal objet est de soustraire des infos à la population et qui entrave tant et tant la justice de notre pays et constitue une insulte à la démocratie.

En outre pourquoi finalement Juppé ne sera pas entendu ? Mystère, alors qu’il a lui-même été condamné dans un des volets de cette affaire !

On aurait pourtant aimé l’entendre !

Ce n’est pas le cas de Baroin. Pour citer Coluche « Quand on a rien à dire on devrait être autorisé à fermer sa gueule ». Et c’est probablement ce qu’aurait du faire ce ministre d’un gouvernement qui a fait plonger les finances publiques à force de cadeaux aux plus riches et qui se permet de claironner que le programme du parti qui usurpe le nom de socialiste est bon à « mettre à la poubelle ». De la politique de haut vol ! Ça fait avancer le débat ! Et ses solutions à lui ? Si on prend le bilan de la politique économique de l’UMP ça fait mal ! Il en va de même en matière d’éducation ou un document de l’OCDE se révèle accablant, ou encore en ce qui concerne les droits de l’homme et particulièrement les violences policières avec un rapport d’Amnesty… On peut aussi pointer du doigt, comme l’a fait la Cour des comptes, la gestion de la politique sécuritaire qui constituait le principal cheval de bataille d’un gouvernement qui massacre l’ensemble des institutions et des acquis sociaux et transforme le pays en champ de ruines, pour le plus grand bénéfice de quelques capitalistes insatiables complices du pillage. Finalement la seule « réussite » de ce « gouvernement » s’illustre par un simple fait divers, la profanation de plusieurs tombes musulmanes à Carcassonne récemment. Aboutissement d’une politique nuisible qui va à l’encontre de la « cohésion nationale » chère à Coppé, politique nourrie d’arguments fallacieux visant l’exclusion et la stigmatisation d’une minorité particulièrement touchée par la précarité et la pauvreté. Le procédé est vieux comme le monde, diviser pour mieux régner, et s’attaquer aux plus faibles, isoler, afin de dépecer la contestation sociale qui enfle légitimement ici comme partout dans le monde.

Une autre aussi qui devrait être autorisé a user de ce droit de se taire, c’est marine Lepen. D’ailleurs elle a elle-même trouvé la solution ! Elle annonçait ce week-end qu’il faudrait une enquête de moralité sur le personnel de la république. S’excluant de facto de part ces antécédents familiaux. Qui voudrait avoir à faire avec la fille d’un multi récidiviste, aux amitiés sulfureuses voir criminelles et de surcroît filleule d’un parrain authentique du milieu parisien. Une jeune femme élevée dans la tradition familiale, elle-même déjà condamnée pour diffamation et qui suivait son millionnaire de papa dès son plus jeune âge dans ses meetings à « l’époque diabolique ». En bonne héritière d’un parti au passé et au financement troubles, aux affinités politiques tellement douteuses qu’il convient de le « dé-diaboliser » pour qu’une fois ce besoin satisfait on ne sente pas derrière l’odeur de pin qu’il y a comme un petit quelque chose qui pue.

L’histoire, douloureusement, nous démontre que le capitalisme sait très bien s’accommoder de l’extrême droite pour continuer ses affaires et il convient d’être vigilant en ces temps de crises financière ou ces partis réalisent historiquement leurs meilleurs chiffres. Tout comme aux spéculateurs, la crise profite aussi à l’extrême droite quels que soit la défroque revêtu pour l’occasion. D’ailleurs le capitalisme n’est pas nostalgique de ces aspects de son histoire, au point que récemment un article sur le passé collaborationniste de Vuitton a été censuré par Géo. Il ne faut pas froisser la sensibilité des annonceurs et tant pis pour l’histoire et le droit à l’information pourtant indispensable pour un fonctionnement démocratique de la société.

Dernier en date qui devrait réclamer le droit de se taire notre président qui n’hésite pas a affirmer mardi à l'ONU que depuis le début du XXIe siècle, il n'y avait eu qu'une seule bonne nouvelle : les révolutions arabes ! Je ne sais pas si je dois commenter cette info tant cette déclaration parait ridicule après l’embarras de la France au début du soulèvement tunisien, les vacances des ministres, la malheureuse déclaration de M.AM et le soutien historique de notre gouvernement à de nombreux dictateurs. Non Sarkozy n’est décidément pas Thomas Jefferson qui disait que « Chaque génération a besoin d’une nouvelle révolution ». D’ailleurs à ce sujet nous avons un retard considérable qu’il est plus que temps de rattraper !

Dernière minute : c’est au tour de Copé de réclamer ce droit qu’ils ont tous acquis par leurs propos de haut vol et de rejoindre ainsi ses amis ! Notre valeureux boutefeu veut rassembler les masses autour d’un serment "d’allégeance aux armes de la France". Dans un viril raout les forces vives de la nation unies dans le sang pour sauver l’honneur de la patrie en danger! Coppé nous invite donc au sacrifice suprême pour les « valeurs de la France » ! Mais au fait c’est quoi ces valeurs ? Sceptique après tout ça, je réécoute Brassens qui chante « mourir pour des idées d’accord mais de mort lente ». Je vous conseille de faire comme moi, c’est plus sain !

Une semaine avec, d’un côté des bavards pontifiants, lénifiants, surréalistes, navrants, je vous laisse rayer les mentions inutiles, et de l’autre, les éternels muets qui, à moins d’un miracle ou d’un passage à Lourdes, risquent de se taire à jamais si nous ne nous décidons pas à dire stop à leurs agissements et à leur immunité qui ne se justifient pas et permettent tous les abus, au même titre que le secret défense.

sources tout au long de l'article.

lire également

Le front national l'argent et l'establishement de blandine Hennion

Le casier judiciaire de la republique de bruno Fay et laurent Ollivier

Histoire secrete du patronat de 1945 à nos jours (collectif)

Histoire de l'extreme droite en France (collectif)

De la Françafrique à la mafiafrique de françois xavier Verscave

et bien sur Noam Chomsky
 


Comments




Leave a Reply